Quand ça veut pas, ça veut pas...

Après un déluge qui nous a bloqués dans les paddocks pour une semaine, on tombe en rade au second tour de qualifs... Et maintenant il fait grand beau! La course se fera donc dans les meilleures conditions, sous le soleil, mais sans nous.... La déception est immense, après tant de sacrifices, tant d'investissements, tant d'efforts. Il reste encore la possibilité de se qualifier pour la seconde course, mais j'avoue je n'y crois plus. On va aller encourager nos amis français sur la grille de départ et croiser les doigts pour eux!!

Galerie de photos